LeBron James à Atlanta avant Bryce Harper

Suis-je un pro Harper? La vraie réponse demeure la suivante : j’suis plutôt un pro Nationals. Personnellement, je persiste à croire que Bryce Harper paraphera un pacte d’une décennie avec la franchise qui l’a sélectionné en 2008. Pas une question de fafannerie, mais plutôt une question de maintenir mon opinion jusqu’au moment fatidique. Les Yankees, les Phillies, les White Sox, les Cubs… et maintenant, les Braves. Oui, oui, l’équipe de mon cousin français, Sébastien Tabary.

Sans Nick Markakis, le flanc droit est libre, les boules de foin roulent au vent en attendant que de nouveaux crampons viennent les piétiner. À GO, on colle le nom de Bryce Harper à l’équipe de la Géorgie, tel un bricolage pour enfant. Mais dans le sport professionnel, ce n’est pas qu’un simple bricolage conçu pour papa ou maman. On parle de gros dollars. On parle d’ego. On parle d’organisations qui placent des pions sur un échiquier pour rafler un championnat.

Enfin bref… retenez ceci : LeBron James a plus de chance que Bryce Harper de parapher un accord avec les Braves d’Atlanta.

Publicité

Euh… mais, pourquoi? Pourtant, logiquement, les Braves semblent all-in et, comme stipulé plus haut, le champ droit attend impatiemment un joueur qui viendra le garnir. Buster Olney (ESPN) semble ferme : Harper n’ira pas rejoindre Josh Donaldson à Atlanta. Chez les Braves, ça ne semble pas la façon de fonctionner : le pacte monstrueux d’une décennie, ça ne semble pas réellement les séduire. Surtout que Donaldson et Brian McCann, additionnés, compteront pour 25 millions de dollars sur la structure salariale. On ne parle pas de New York ou Boston ici, mais bien de la ville d’Atlanta.

Olney a fait de l’humour en impliquant LeBron James pour justifier ses propos, mais déposer de cette façon, inutile de fouiller plus loin : Harper ne cadre pas avec les Braves. Si vous fouillez dans votre encéphale, les chances de tomber là-dessus sont élevées : en 2017, Bryce Harper a déclaré que les partisans des Braves et des Mets étaient plus impolis que ceux de Philadelphie. Indirectement, c’est aussi dire que les fans des Phillies sont très impolis, alors si on applique ce raisonnement… Philadelphie devient un point de chute beaucoup moins réaliste.

Bref, pour toutes ces raisons évoquées, il ne devrait donc pas se pointer à Atlanta avec un contrat «à rabais» de surcroît.