J.T. Realmuto

J.T. Realmuto dans le Bronx?

L’un des noms les plus populaires sur le marché des transactions, c’est celui de J.T. Realmuto. Il est sur le marché parce qu’il aimerait bien se donner des chances de gagner un jour et il considère que le nouveau logo des siens ne sera pas suffisant pour s’approcher d’un championnat dans le sud de la Floride.

Mais cela ne veut pas dire que Derek Jeter et les autres grosses gommes des Marlins le donneront pour autant. Sa valeur marchande est excellente et son départ devra absolument servir à renflouer les filiales. Les Marlins n’ont pas reçu leur prix de la part des Braves, Nationals, Astros, Dodgers et autres protagonistes dans cette histoire, ce qui fait en sorte que Realmuto ne peut pas planter une pancarte à vendre en face de sa maison de Miami.

Mais l’arrivée d’un nouveau joueur pourrait faire bouger les choses. Selon ce qui circule, les Yankees aimeraient bien mettre la main sur le receveur de l’équipe de Jeter.

Publicité

Évidemment, la première question à se poser concerne Gary Sanchez. Receveur de l’équipe depuis le milieu de l’été 2016, Sanchez a du talent à revendre. Le frappeur de puissance a beaucoup de potentiel.

L’envers de la médaille

C’est cependant derrière le marbre que Le Kraken en arrache. Il y a encore place à l’amélioration, mais tout le monde sait qu’il n’est pas un Gant doré naturel derrière un marbre. On s’entend là-dessus.

Sans oublier les blessures…

Photo : SB Nation

Disons les choses ainsi : pour 2019, l’ajout de J.T. Realmuto au détriment de Gary Sanchez serait une amélioration pour les Yankees. Ils sauraient à quoi s’en tenir et Aaron Boone aurait moins d’incertitudes. Ceci dit, il n’est pas impossible que de lancer la serviette si tôt dans le cas de Sanchez, qui possède par ailleurs deux années de contrôle de plus que Realmuto, s’avère une mauvaise idée. Le gars a le talent pour exploser ailleurs.

Publicité

Tout cela prend aussi en compte le fait que les Marlins demanderaient beaucoup plus que juste Sanchez aux Yankees. La situation n’est pas la même que lors de la transaction Giancarlo Stanton puisqu’il ne s’agit pas d’un salaire qu’on tente de sortir de Miami. Les Bombardiers devront laisser aller de gros espoirs s’ils veulent mettre la main sur le convoité receveur.

Les Yankees sont-ils prêts à cela? Personnellement, si j’étais dans les souliers de Brian Cashman, je passerais à un autre appel. Il a fait son devoir en s’informant, mais d’autres dossiers plus pressants traînent sur son bureau.