Et si les nouveaux Expos revenaient jouer au parc Jarry?

Texte de Francis Maheu, collaborateur spontané

Depuis que Rob Manfred a confirmé que le Stade olympique n’était pas une option pour les premières années des nouveaux Expos, un nouvel emplacement se doit d’être trouvé pour accélérer le processus. Quelques options ont été envisagées (comme le bassin Peel), mais elles ont toutes de gros inconvénients qui pourrait faire reculer le groupe mené par Stephen Bronfman. Le bassin Peel semblait être l’endroit idéal, mais le REM a indiqué dernièrement qu’il n’y aurait pas de station dans le bassin Peel afin d’économiser une somme importante d’argent. Le bassin Peel restera donc peu desservi par le transport en commun et sera toujours difficile d’accès. Pas la meilleure des options.

Le parc Jarry

Pourquoi le parc Jarry pourrait être, selon moi, un bon endroit pour l’emplacement du nouveau stade?

Tout d’abord, bien qu’il soit un peu plus loin du centre-ville, il demeure l’inverse du bassin Peel en raison de son accès facile en transport en commun. Il est accessible en métro par les stations Parc et de Castelnau sur la ligne bleue qui pourrait se prolonger vers l’Est dans le futur. Le parc est aussi accessible par le train de banlieue de la ligne de Saint-Jérôme. Eh oui, le dernier train vers Saint-Jérôme est à 23h24 à la station Parc, ce qui est parfait pour une longue partie de séries. Le futur REM passera tout près, soit à la station Édouard-Montpetit. Il ne faut pas oublier tout le réseau d’autobus et l’autoroute 40 qui passe assez près.

Publicité

Photo : L’actualité

Le stationnement ne posera pas problème avec la qualité des transports en commun. Lors des matchs de nos futurs amours, les partisans pourront se stationner au stade IGA (anciennement le stade Uniprix), mais aussi dans les stationnements des entreprises qui feraient une mixité d’usage pour les stationnements. Par exemple, le Staples Center de Los Angeles fait exactement cela avec le Convention Center. Le jour, les gens travaillent et se stationnent au Convention Center et le soir, d’autres personnes arrivent pour aller voir les Kings. Le même concept pourrait être employé à Montréal. Un stationnement souterrain devrait aussi être aménagé.

De plus, il ne reste plus vraiment de terrain au centre-ville. L’avantage du parc Jarry serait que la ville n’a pas besoin d’exproprier des citoyens pour construire le stade. On parle d’une somme d’argent en moins à dépenser. En lien avec le parc, celui-ci est assez grand pour construire un stade, mais aussi pour conserver quelques terrains sportifs et ses sentiers. On parle de plus d’un kilomètre et demi de superficie qui peut être disponible pour la construction du stade.

Photo : Google Map

Évidemment, on ne peut pas passer sous le silence cette première place mythique dans l’histoire des Expos. Plusieurs fans qui rêvent du retour des Expos doivent probablement avoir eu leurs plus beaux souvenirs au parc Jarry, où l’ambiance était extraordinaire. C’est dans ce stade que Gary Carter a frappé son premier circuit.

Pourquoi le parc Jarry pourrait rester un parc?

Par contre, le parc Jarry comprend des désavantages à quelques endroits, notamment niveau urbanistique et économique. Il y a une multitude de règlements que la ville de Montréal va devoir modifier afin de permettre la construction d’un stade. Sans trop entrer dans les détails, il doit y avoir un changement de zonage de parc vers grands équipements institutionnels ou encore commerciaux. Et croyez-moi, quand le tout touche un parc, c’est compliqué. Sans trop entrer dans les détails, il doit y avoir un changement de zonage. Surtout que lorsque l’on regarde une vue aérienne, il n’y a aucun autre grand parc dans le secteur (voir carte ci-dessous). À Montréal, les parcs sont très importants. Je me pose donc les questions suivantes : pourquoi la ville de Montréal aurait intérêt à détruire le parc? Est-ce que la population locale va accepter la démolition de son plus beau parc?

Publicité

Photo : Ville de Montréal

Aussi, ce n’est pas un secret, il nous faut un stade avec un toit rétractable. Le stade sera beaucoup plus haut que tous les bâtiments autour. Une question de vue et de paysage sera un enjeu important si le parc Jarry est envisagé.

Le niveau économique est aussi à considérer. Depuis plusieurs années, la ville de Montréal a investi une somme d’argent importante afin de rénover les installations sportives au parc Jarry. On parle d’un projet de quatre millions de dollars. On y a aussi installé du mobilier urbain et planté 400 arbres. Le parc est un endroit de prédilection pour le sport amateur et le repos. Donc, pourquoi du jour au lendemain, la ville changerait totalement de direction? Déplacer ses installations dans un même parc dans cet arrondissement est presque impossible.

Mais ma plus grande question demeure : pourquoi le parc Jarry n’a jamais été considéré? Je me demande si la ville n’aurait pas déjà dit non au groupe de Stephen Bronfman…

Qu’en dites-vous?


Envie de collaborer avec nous pour un texte? Contacte-nous au info@passionmlb.com et ton texte pourrait bien figurer sur notre site.