New York Yankees vs Boston Red Sox fracas

Série de division dans l’Américaine : un duel Red Sox-Yankees est à prévoir

J’ai une drôle de vie. J’ai 30 ans, je sors tout le temps, je suis accro au café, bref, pas la plus belle hygiène de vie. Dans un de mes précédents articles, je vous faisais part de mon célibat et du fait que j’aimerais rencontrer une fan de baseball comme moi. Voilà, c’est fait. Étant beau bonhomme, je rencontre facilement, humblement. J’ai fait sa connaissance au casino, en lui payant un gin tonic. Elle aussi, visiblement, n’a pas la plus belle hygiène de vie, ce qui est parfait pour moi. Comment je l’ai abordé? Elle avait une casquette des maudits Yankees sur la tête. Elle revenait d’un hike, son couvre-chef lui servant à se protéger du soleil et, on va se le dire, cacher ses cheveux sales de sueur.

Avant de vous parler de son défaut; elle est si belle, c’est incroyable. Des longs cheveux noirs bouclés, le teint pâle et les yeux bleus comme la mer. Elle a des origines perses. Elle est enseignante au primaire, elle adore les enfants, les animaux, aller au spa, la sauce à spaghetti de sa grand-mère et Post Malone. Surtout, elle aime le sport. Les Canadiens, le yoga et le baseball. Je vais la marier, elle est parfaite.

Les papas et le baseball

C’est son père qui l’a initié au baseball. La compagnie pour laquelle il travaillait avait des billets de saison au Stade. Travaillant beaucoup, c’était une belle occasion pour elle de passer du temps de qualité avec son père. Lui, il était juste bien content de connecter avec sa fille, peu importe le cadre. C’est drôle, ce sont toujours nos pères qui nous initient à la balle on dirait!

Madame et moi on se parlait de Vlad, de Vidro et Cabrera, mais bon, ça c’est la belle partie. Je suis fan des Red Sox et elle des Yankees. « Mais diantre, pourquoi lui demandais-je ? » Elle de me répondre qu’en lien avec le travail de son père dans le domaine de l’import-export, ce dernier devait souvent aller à New York. Ce faisant, ses clients l’amenaient aux Knicks l’hiver et aux Yankees l’été. Lorsque les Expos sont partis en 2004, contrairement à la majorité des Québécois qui se sont tournés vers l’équipe de Boston, son père et elle ont prêté allégeance à l’équipe de George Steinbrenner. L’équipe du diable, n’ayons pas peur des mots.

Publicité

Ironiquement, elle n’est jamais allée au Yankees Stadium et moi oui. L’ancien en plus. Il y a de quoi d’ésotérique de regarder le marbre et de se dire que Babe Ruth frappait exactement à cet endroit.

Photo : Bill Streicher-USA TODAY Sports

Vers une série de division Red Sox-Yankees

On en est encore en mode fréquentation, on se taquine là-dessus. On ne prend pas ça au sérieux vraiment. Je suis persuadé que ça n’en viendra jamais comme dans la scène du film de 2004, Ocean’s 12, scène dans laquelle un passager avec une casquette des Red Sox et un autre avec une casquette des Yankees commencent à se battre dans l’autobus dans le but de faire diversion. Tout ça pour dire qu’avec les séries qui approchent à grands pas, les probabilités d’une série de division Boston-New York sont assez élevées. Pourquoi? Parce que les Red Sox, ayant presque assurément le meilleur dossier des Majeures, affronteraient donc le meilleur deuxième de l’Américaine.

Avec encore une dizaine de parties à jouer au calendrier 2018, il est pratiquement assuré que ce match de meilleur deuxième sera disputé entre ces mêmes Yankees et les A’s. La lutte demeure serrée quant à savoir quelle ville sera hôte de cette rencontre. À mon avis bien personnel, les Yankees trouve toujours un moyen de gagner des matchs en séries et les A’s une façon de perdre des matchs en séries, je prédis une victoire des Bombardiers du Bronx contre l’équipe de Billy Beane. De ce fait, nous aurions droit à ce qui pourrait devenir un classique du mois d’octobre. Que le meilleur gagne, surtout si ce sont les Red Sox !

Une première confrontation depuis 2004

C’est difficile à croire pour une si grande rivalité, mais lorsque l’on s’arrête pour y penser, la dernière fois que les deux clubs se sont affrontés en séries éliminatoires c’était en 2004. Quatorze ans quand même. Nul besoin de vous rappeler la tournure des événements, mais pour tous les fans des Yanks qui lisent ce blogue, oui, rappelons-le-nous. Les Red Sox perdaient la série 3-0 et ont finalement remporté les quatre derniers matchs grâce aux efforts jumelés de Ramirez, Ortiz, Damon, Pedro et le bas ensanglanté de Schilling, pour filer en Série mondiale y affronter les Cards de St-Louis et remporter le précieux trophée.

Publicité

Crédit photo : Boston Globe
Le fameux pied ensanglanté de Curt Schilling. Photo : Boston Globe

Ce serait la quatrième confrontation en séries pour les deux équipes. Les deux premières, 1999 et 2003 se soldant par une victoire de New York et la dernière, tel que mentionné plus tôt, par une victoire historique de Boston. La dernière participation de la troupe d’Aaron Boone en séries remonte à 2017 (avec Girardi). En ce qui a trait à la bande d’Alex Cora (avec John Farrell), leur dernière participation en série remonte aussi à 2017. Leur dernière Série mondiale date de 2013.