À 25 ans, Trevor Story marque déjà l’histoire

Il n’échappe à personne que les Rockies réalisent une bien belle saison et que l’un d’eux tout particulièrement réalise des performances exceptionnelles. On est bien habitués à entendre parler de Nolan Arenado de cette manière. J’avais évoqué dans le passé la dépendance des Rockies envers Nolan Arenado et Charlie Blackmon, ainsi que la capacité de Trevor Story à sortir l’équipe de ce problème. Blackmon a un peu décéléré depuis quelques temps et Story a bien pris le relai, mais à un niveau bien plus élevé que ce à quoi je m’attendais.

Le premier arrêt-court de l’histoire à aligner de telles statistiques en une saison

On est d’accord, il existe des statistiques pour tout et n’importe quoi dans le baseball. Je suis même persuadé qu’il existe un type qui mène la danse en nombre de vols de buts en neuvième manche par temps de pluie dans l’Arizona. Mais cette ligne de statistiques dont peut se vanter Trevor Story est particulièrement belle et vous aussi vous allez l’aimer, je vais vous expliquer.

Il est tout simplement le premier arrêt-court de l’histoire (déjà, ça commence bien) à taper au moins 30 coups de circuit (c’est pas mal!) et 40 doubles (c’est beau!) et à voler au moins 25 buts. La combinaison des trois en même temps n’avait jamais été faite par un arrêt-court avant. On pourra même le créditer de ses 100 points produits à ce stade la saison (il est cinquième des Majeures).

Publicité
Photo : David Zalubowski
Pourquoi est-ce si beau?

Cette ligne démontre toute la polyvalence de ce joueur. Dans une époque où on met en avant des joueurs aux qualités unidimensionnelles (frapper, frapper et encore frapper des longues balles), il me semble juste d’apprécier ce type de joueur à leur juste valeur. Il possède la puissance, c’est certain. Ses 32 longues balles le placent en 14e position du classement des circuits. Il a également frappé, l’autre jour face aux Giants, la plus longe balle jamais enregistrée par le système Statcast qui traque les balles des Majeures depuis 2015. Une distance de 505 pieds pour cette balle.

https://twitter.com/TyrusBaseball/status/1037735632867602434

Puissance, mais aussi agilité et vitesse, car on ne vole pas 25 buts en une saison par hasard.

Publicité

Aussi, précision et finesse, car être capable de frapper 40 doubles est la preuve justement que vous savez prendre les balles comme elles viennent et vous adapter. Tandis que d’autres doivent attendre que la balle arrive comme ils l’aiment pour être capables de l’envoyer dans les tribunes. Trevor Story est donc capable de taper à peu près tout, il court vite et ne manque pas de puissance.

Ce qui n’est pas mesuré, c’est également sa capacité à défendre sa zone et à relancer avec précision, panache et rapidité la balle au premier but.

Trevor Story deviendra le meilleur arrêt-court des Majeures s’il arrange une chose

Tout cela tend à démontrer qu’il est déjà l’un des trois meilleurs arrêt-courts actuellement. S’il sait réduire un peu son nombre de retraits sur trois prises et se rendre davantage au premier but avec des buts sur balles, il deviendra le meilleur à son poste. En attendant, il tient très bien la comparaison avec Francisco Lindor ou Andrelton Simmons.

S’il semble improbable que Trevor Story rejoigne cette année le club très fermé des 40-40, il est tout à fait possible qu’en volant quelques buts de plus, il se joigne au moins à José Ramirez dans le club des 30-30.

Énorme.