Top-5 : Quels jeunes lanceurs pourraient percer la rotation des Jays?

À Toronto, il est temps de penser à l’an prochain. Ross Atkins et sa bande devront s’asseoir afin de déterminer quels joueurs les aideront à passer au travers du processus de reconstruction de la formation.

Pour ce qui est de la rotation de partants, on sait que Marcus Stroman et Aaron Sanchez, à moins d’une transaction, seront de la formation. Des joueurs comme Sam Gaviglio et Ryan Borucki devraient aussi obtenir un poste, mais qu’en est-il de Marco Estrada, dont le contrat vient à échéance cet hiver? Des rumeurs voulant que J.A. Happ revienne dans la Ville-Reine? D’un autre vétéran à la Jaime Garcia qui serait signé cet hiver pour amener de l’expérience?

Publicité

Bref, bien peu de postes seront en jeu, mais voici tout de même mon top-5 des joueurs que nous pourrions voir à court ou moyen terme dans la rotation des Jays.

Le futur, c’est maintenant

Cette catégorie s’appelait jadis « Ils auront leur chance en septembre ». Par contre, comme les deux hommes sont déjà à Toronto au moment d’écrire ces lignes, une modification s’imposait. Nous aurons donc quelques occasions de voir ce qu’ils ont dans le ventre.

1. Sean Reid-Foley

Le 2e choix des Jay en 2014 a connu une très belle année dans le AA et le AAA. Il semble toujours en plein contrôle des matchs qu’il lance (contrairement à sa saison 2017 dans le New Hampshire) et sa balle rapide, combinée à une bonne courbe, pourrait l’aider à faire sa place avec les Jays.

Publicité

Mon choix numéro 1 a d’ailleurs été rappelé par les Jays et il lancera le premier match de sa carrière dans le show face aux Royals. Le receveur Danny Jansen, dont je vous ai parlé vendredi, aura aussi sa chance à Toronto.

2. Thomas Pannone

Le lanceur, obtenu des Indians dans la transaction Joe Smith en 2017, a très mal débuté son année 2018 puisqu’il a été suspendu pour utilisation de produits dopants. Les choses se sont replacées dans son cas et il a eu droit à une première sortie dans les Majeures en relève, au cours des derniers jours – un désastre, mais une hirondelle ne fait pas le printemps comme on dit.

Par contre, il pourrait éventuellement avoir sa chance dans la rotation des Jays cette année ou l’an prochain. Mais pour cela, celui qui ne lance pas les balles les plus rapides du circuit devra absolument travailler encore plus sur son contrôle.

Objectif avril 2019

Si les chances de ce lanceur en 2018 sont plus faibles, un poste en 2019 pourrait être dans sa mire.

3. David Paulino

Le cas de Paulino est intrigant. Celui qui a – lui aussi – été suspendu en 2017 pour utilisation de PEDs est présentement blessé. Acquis dans la transaction Roberto Osuna, il devrait recommencer à lancer au cours des prochains jours à Buffalo, dans le AAA.

Jadis un espoir de premier plan qui a fait ses débuts dans la MLB en septembre 2016 à Houston, il a connu deux années difficiles où il n’a pas beaucoup lancé… un changement d’air lui sera-t-il bénéfique?

À 12 mois d’un premier essai?

Les deux derniers lanceurs de ma liste ne sont même pas encore des lanceurs du AAA ; avril 2019 semble un peu prématuré comme objectif. Cependant, s’ils font bien à Buffalo l’an prochain, un rappel en cours d’année n’est pas impossible.

4. T.J. Zeuch

Le premier choix des Jays en 2016 progresse à une bonne vitesse dans le système ferme. Après avoir débuté sa saison en Floride dans le A+, il est maintenant bien en selle dans le AA, où il connaît une belle saison. Un peu comme Stroman, il force les frappeurs adverses à frapper des balles au sol, limitant ainsi les ballons au champ extérieur.

5. Jordan Romano

Le lanceur, originaire de Markham en Ontario, suit une belle courbe de progression depuis sa saison ratée en 2015. Ce n’est toujours pas clair si Romano, qui ne maîtrise pas beaucoup de tirs, peut rester un partant, mais les Jays lui donneront peut-être sa chance en cours de route. À suivre…