Ramon Laureano s’offre le lancer de l’année

Les Athletics d’Oakland ont écrasé les Angels par une marque sans appel de 7 à 0. Marcus Semien a frappé deux circuits et Khris Davis a mis sur orbite son 34e satellite de la saison. Pourtant, l’homme de cette rencontre n’est nul autre que Ramon Laureano. Ramon, qui? Si ce nom ne vous dit rien pour l’instant ne retenez qu’une seule chose : ce jeune joueur de 24 ans a un bras CANON!

Sorti de nulle part, Laureano s’est offert LE lancer de l’année.

Publicité

Quand les images valent plus que les mots

L’action du match, et peut-être de l’année, a eu lieu dans la troisième manche. Avec un coureur au premier but, Justin Upton s’est présenté au bâton en espérant remettre ses Angels sur les rails. Sur la frappe de Upton, Ramon Laureano a, après une belle course, réussi à capter la balle. Le plus beau reste à venir. Comment détailler cela de manière simple? Un retrait à 321 pieds?

Je vous laisse admirer.

Publicité

Le joueur originaire de la République dominicaine n’a même pas joué cinq matchs dans la MLB et les coureurs sont déjà prévenus. Ne défiez pas son bras surpuissant.

Un bras qui n’est pas sans rappeler celui de Yoenis Cespedes, qui a par le passé fait les beaux jours des A’s. De la à dire quel était le plus beau, je vous laisse juger.

Publicité

Sans faire de bruit, les A’s sont bel et bien là

Les Athletics vont bien, ils vont même très bien. Avec 69 victoires et 48 défaites, les A’s jouent pour 21 matchs au dessus des .500 et sont à 3.5 matchs des Astros de Houston. Oakland possède tout simplement la quatrième meilleure fiche de toute la MLB.

L’équipe est vraiment à prendre au sérieux, surtout à cette période de l’année où les choses commencent à se dessiner et à devenir claires dans la course aux séries.

Petite stat pour les gourmands : le second circuit de Marcus Semien de la soirée était le 8000e de l’histoire des A’s depuis leur arrivée à Oakland en 1968.