Yoenis Cespedes au premier coussin… vraiment?!

D’emblée, on ne se fera pas de cachettes. Les Mets sont sur une véritable pente descendante après avoir connu un début de saison à faire rêver.  Après avoir compilé une fiche de 17-9 à la fin du mois d’avril, ils sont maintenant bons derniers dans l’Est de la Nationale avec un dossier de 37-54. C’est donc dire qu’ils sont 20-45 depuis le 1er mai… OUCH!

Comme si ce n’était pas assez, leur meilleur joueur offensif, Yoenis Cespedes, est sur la touche depuis le 14 mai pour une blessure à la hanche. Il avait été placé sur la liste d’indisponibilité pour 10 jours lorsqu’il s’est infligé une blessure au quadriceps pendant sa réhabilitation… comme si ce n’était pas assez! Au final, son retour devrait se faire à la fin juillet, si tout va bien.

Quelques nouvelles émanent à son sujet et elles font sourciller bon nombre d’entre nous, y compris le collègue le Tank et moi-même. Aux dernières nouvelles, Cespedes aurait fait part de ses intentions à l’équipe de jouer au premier coussin. Jusque là, ça va! Or, on apprend que pendant sa réhabilitation — qui se déroule en ce moment — il prendrait des roulants et des balles au premier.

Publicité

Pardon!?

Non, mais… qu’est-ce qui se passe dans la tête des dirigeants des Mets? Pourquoi on enverrait Cespedes qui est équipé d’un bras canon, au premier but ? N’est-ce pas là du gaspillage de voltigeur? Peut-être aussi que les Mets veulent s’assurer que le joueur — récemment signé pour 130 millions de dollars sur quatre années — joue au baseball une fois de temps à temps, lui qui est habitué au séjour à l’infirmerie. En 2017, Cespedes a joué que 81 parties. De plus, pas plus tard que la semaine dernière, John Ricco (le DG par intérim) révélait que Cespedes souffrait de douleurs chroniques au talon… comme si ce n’était pas assez!

Actuellement à Port St. Lucie, Cespedes ne peut pas courir sur les buts. Il prend des sprints en ligne droite, mais n’a toujours pas contourné les coussins. Il s’agit là du problème majeur dans sa réhabilitation. L’envoyer au premier coussin serait, pour l’organisation, une façon de s’assurer de conserver ses jambes en bonne santé.

Congestion au premier

Advenant que Cespedes prenne le poste au premier coussin, il en advient quoi de Jay Bruce (présentement, lui aussi, sur la DL)? Aussi, un certain Dominic Smith (espoir no.1 au premier but des Mets) a besoin de voir de l’action… Si Cespedes prend sa place, on enverrait donc Smith au champ? Ou encore, on l’enverrait dans les mineurs pour être certains qu’il prenne des balles? Si je peux me permettre, l’expérience d’envoyer un joueur de premier coussin dans le champ n’est pas idéale. Rhys Hoskins à Philadelphie, même s’il demeure un très bon frappeur, est un voltigeur « correct », sans plus. Sa position naturelle est le premier coussin.

Finalement, pour ajouter une difficulté à cet éventuel changement de position, Peter Alonso, qui joue dans le triple-A en ce moment, est aussi joueur de premier but, et il ne peut que jouer à cette position!

Publicité

Alors, on fait quoi? Je comprends tout l’argumentaire face à une utilisation de Cespedes au premier coussin, mais je crois que tout ce brouhaha représente très bien les Mets. Ils ont une façon de gérer certains dossiers d’une manière tellement tout croche pour une organisation professionnelle.

Enfin, je ne peux citer ce que moi et mes collègues de Passion MLB avons dit à ce sujet (Cespedes), mais une chose est certaine, on peut certainement qualifier les Mets d’organisation « tout croche ».