Séquence rétro : Ryan puissance 4000, Bo défie les lois de la gravité

Chaque journée est l’occasion de célébrer ou de se remémorer les plus grands moments des décennies passées dans la MLB. Des exploits en tout genre aux nouveaux records en passant par les héros d’un soir, il y en a pour tous les goûts.

Ce 11 juillet 2018 marque l’anniversaire de deux moments qui ont marqué et marqueront encore l’histoire du baseball. Remontons le temps un bref instant pour honorer deux légendes de ce sport : Nolan Ryan et Bo Jackson.

Nolan Ryan l’intouchable

Le 11 juillet 1985, les Astros de Houston, tout d’orange et jaune vêtus, reçoivent les Mets de New York. Sur la butte, la légende, le roi des retraits au bâton, l’homme le plus rapide du monde, Nolan Ryan.

Ce soir-là, Ryan est en feu et aligne une fois de plus les strikeouts. Le frappeur des Mets Danny Heep ne s’attendait pas ce soir-là à devenir une victime particulière pour Ryan puisqu’il se fera retirer sur des prises pour devenir la 4000e victime en carrière du lanceur texan.

Publicité

Ryan devient le premier lanceur de l’histoire de la MLB à franchir le cap des 4000 retraits au bâton en carrière. On le sait, Nolan Ryan terminera son illustre carrière avec 5714 «K», un record qui ne sera surement jamais battu.

Bo Jackson l’araignée

Toujours un 11 juillet, mais quelques années plus tard, nous voici en 1990. L’athlète multitalentueux Bo Jackson occupe sa position au champ extérieur et se fera remarquer non seulement en réalisant un bel attrapé après une longue course, mais surtout en poursuivant son sprint sur la clôture.

Publicité

… Et le All-Star

Il faut croire que Bo Jackson aime les 11 juillet. Si on remonte une année plus tôt, en 1989, Bo participe au Match des étoiles au Angel Stadium d’Anaheim. Sur son premier passage au bâton et en ouverture du match, Jackson catapulte le second lancer de Rick Reuschel très loin dans les gradins.

Bo Jackson remportera le trophée MVP de la rencontre.