Quand un voeu s’exauce en priant le Dieu du baseball

Lors du dernier podcast, où Le Tank Doyon brillait pas son absence, la Rouquine m’a déposé une question à saveur émotive : « Jeff, que penses-tu de la non-présence de Blake Snell au Match des étoiles? »

Boom! J’ai aussitôt explosé… de façon courtoise. Snell, je l’aime d’amour. Cette patte gauche a également séduit mon chum Derek Aucoin avec ses performances étincelantes de 2018. Snell, en date d’aujourd’hui, c’est 12 gains, cinq revers, une ERA de 2.27 et un WHIP de 1.07. Mais pourquoi diantre n’a-t-il pas eu son laissez-passer pour cette joute toute étoile? Pourquoi le vieux J.A. Happ avant lui? OK. Ça prenait bien un joueur des Jays afin de représenter les moineaux à Washington.

Après cette séance de thérapie au micro, pourquoi ne pas prier pour mon ami Snell que j’aime tant? Une discussion secrète avec le Dieu du baseball, c’est le seul en qui je crois… Que m’a-t-il répondu? Absolument rien. Nada. Mais pendant que je flirtais avec la bibitte Twitter aujourd’hui, mes yeux sont tombés sur cette nouvelle.

HOURRA! Merci, Dieu du baseball, tu existes réellement et tu m’as écouté lorsque je t’ai murmuré quelques mots. Farce à part, Snell méritait amplement sa place au sein des meilleurs joueurs du baseball des deux circuits, J.A. Happ ou non. Snell rejoindra son receveur, Wilson Ramos, qui lui, pourrait quitter Tampa Bay d’ici le 31 juillet. Bref, Snell y est désormais et ça fait un grand ado de près de 37 ans très heureux.

Charlie Morton y sera également. Les deux artilleurs remplaceront Corey Kluber et Aroldis Chapman. Le bonheur des uns fait le malheur des autres, le Tank!

10e manche

– Pour ceux qui souhaitent m’entendre via le 91.9 Sports, voici ma dernière apparition.