Ohtani offre les Freeway Series aux Angels

New York a ses séries, les Subway Series, qui tirent leur nom du célèbre métro de la Grosse Pomme. Los Angeles ne pouvait pas ne pas avoir les siennes. L’interstate numéro 5, une autoroute gratuite qui traverse toute l’agglomération californienne, a donc donné son nom aux Freeway Series. Celles-ci opposent les Dodgers aux Angels.

Ohtani offre les Freeway Series aux Angels
Photo : halosheaven.com

Une rivalité plus affirmée sur le terrain que dans les tribunes

La très forte distinction entre l’Américaine et la Nationale a longtemps empêché ces deux équipes de se rencontrer. Angels et Dodgers ont même cohabité dans le même stade sans pouvoir se mesurer les uns aux autres. La seule possibilité offerte par le règlement était que chaque équipe parvienne jusqu’à la Séries mondiale, ce qui n’est jamais arrivé. L’introduction de rencontres interligues en 1995 a ouvert une nouvelle ère, et le 17 juin 1997, les Dodgers et les Angels s’affrontèrent enfin.

Publicité

La rivalité n’est donc pas ancienne : 21 ans seulement qu’ils se rencontrent quatre fois par an. Deux fois dans le comté de LA et autant dans le comté d’Orange.

Les partisans se prennent au jeu, mais on est loin de la frénésie d’un Yankees-Red Sox ou d’un Dodgers-Giants. C’est donc sur le terrain que ces deux équipes formidables se font la guerre et les vedettes de ces dernières années n’ont fait qu’ajouter du piment à ces parties.

Angels et Dodgers ont joué serré

Cette année, ce sont deux séries de trois matchs qui sont prévues. Cette fin de semaine, on peut dire que les trois parties ont été serrées et fermées.

Deux points arrachés au closer des Dodgers, Kenley Jansen, en fin de neuvième manche, ont permis aux Angels de remporter la première partie 3-2, malgré un bon match de Matt Kemp, par ailleurs nommé pour le Match des étoiles.

La deuxième joute a tourné en faveur des bleus (3-1). Yasiel Puig concrétisant, en frappant deux coups, le travail de Ross Stripling qui n’a accordé qu’un point en 6 manches lancées. Le seul à lui avoir tenu tête est Mike Trout qui a atteint quatre fois les buts en autant de présences au bâton. Dominateur, il n’accorde en moyenne que 2.22 points par match.

Ohtani économisé, mais sauveur quand même

Samedi, Shoei Ohtani, très discret depuis son retour de blessure qui a fait tant de bruit, a été violemment touché à la jambe par une balle mal maîtrisée au moment de s’élancer pour frapper la balle.

Publicité

Le spectre d’une absence prolongée a surgi. Finalement, hier, Shohei était bien présent, mais uniquement pour jouer le rôle de pinch-hitter en milieu de septième manche.

Quelle bonne idée ! Alors que les Dodgers étaient sur le point de remporter la partie, Ohtani a lancé ce coup de circuit en tribunes. Celui-ci a permis un gain de deux points, suffisants pour s’adjuger la victoire.

Albert Pujols avait permis d’égaliser un peu plus tôt en 6e manche, par une longue balle également.

Ces Freeway Series ont offert de belles parties et d’agréables retournements de situation. Cependant, elles ne font l’affaire de personne, car les Angels ont un besoin urgent d’enchaîner de nombreuses victoires. Tandis que les Dodgers doivent lutter contre les rivaux qui comptent pour de vrai, ceux de la division.

En fin de semaine, les deux équipes se retrouveront, au Dodgers Stadium cette fois. À défaut de mettre le feu dans les tribunes à cause d’une rivalité qui n’en est une qu’à moitié, les étincelles pourraient venir du terrain. Vous ne me croyez pas? Imaginez juste Clayton Kershaw affrontant Ohtani, Pujols ou Trout. Alors?

Image par défaut
Damien Bourlet
Un français qui joue au baseball, qui regarde du baseball, et qui le commente en toute humilité, avec les yeux d'un enfant admiratif de ce sport fantastique.
Publications: 408