Michael Lorenzen : Releveur et cogneur!

Lors de l’épisode 21 de Passion MLB – le podcast, Jeff Drouin et moi-même avons décrété les Reds de Cincinnati comme étant l’équipe la plus « illégale » du baseball majeur, et ce, sans faire référence aux histoires du passé concernant Pete Rose et les paries illégaux! Non, juste de même puisque malgré quelques exceptions cette équipe semble sans couleur et sans saveur.

Publicité

Enfin, question de me faire pardonner, au cas où nous aurions froissé un partisan des Reds (si ça existe à l’extérieur de Cincinnati), je n’ai d’autre choix que de vous parler de Michael Lorenzen ce matin. Le releveur des Reds m’a fait mentir lors de la dernière semaine et disons qu’il a ajouté de la couleur et de la saveur à la formation qui ne va nulle part avec sa fiche de 35-48.

Hier soir, dans la victoire des siens (12-3) face aux Brewers de Milwakee, Lorenzen s’est amené non pas comme releveur, mais bien comme frappeur suppléant en septième manche. Avec les buts qui étaient alors tous occupés, le « releveur » n’a pas manqué sa chance en frappant un grand chelem!

Publicité

Ceci était plus qu’un coup de chance. Lorenzen est très hot par les temps qui courent. En plus de prendre des tirs dans l’enclos, il s’entraîne aussi au bâton. Le grand chelem n’était peut-être que son cinquième circuit en carrière, mais aussi son troisième en trois présences au bâton lors de la dernière semaine et son deuxième en deux jours. Impressionnant!

Je pourrai dire, maintenant, que les Reds m’ont excité au-delà de Joey Votto.

Les lanceurs qui frappent, j’adore. Michael Lorenzen a maintenant tout mon respect. Encore une fois je le répète, je suis un ardent défenseur de la distinction entre les deux Ligues (Américaine et Nationale) et il ne faut en aucun cas amener la règle du frappeur désigné dans la Nationale.

Image par défaut
Le Tank
Publications: 837