Le problème de Sonny Gray est si simple!

Avec la date limite du 31 juillet qui arrive à grands pas, les rumeurs sont nombreuses. En provenance de New York, le destin de plusieurs artilleurs est maintenant associé aux Yankees et on en entend même certaines autres qui amèneraient Mike Moustakas jouer au premier coussin dans le Bronx! Vous avez bien lu!

Mais comme on ne sait plus qui croire en ce temps où les transactions seront populaires et où le destin de Manny Machado, lui, est lié à à peu près toutes les équipes, j’ai décidé de me tenir loin de tout ça ce matin. J’ai plutôt décidé de vous jaser de mon «favori» chez les Yankees… Sonny Gray!

Publicité

Non, mais, ceux qui me lisent régulièrement savent reconnaître le sarcasme!

Le problème de Sonny Gray est si simple!
@Yankees

Un problème si simple, mais si complexe à la fois!

Pourquoi la Grisaille, ce matin? Premièrement, parce que les Blue Jays de Toronto auront une chance de remporter le premier duel de trois, ce soir, contre les Yankees, alors que Gray sera sur la butte pour amorcer la rencontre à 19h07 au Roger Centre. Voilà où se situe mon niveau de confiance!

Et, deuxièmement, car CC Sabathia s’est aussi prononcé sur son homologue et que ça m’a fait réfléchir. Sabathia affirme que selon lui, Gray trouvera le chemin de la réussite puisqu’il travaille fort et qu’il se soucie de son travail. Mais là est peut-être justement le début du problème selon la patte gauche. Il se soucie probablement trop…

Publicité

Sometimes I think he cares too much… – CC Sabathia

Je suis totalement en accord avec Sabathia sur celle-là… c’est si simple! Oui, si simple, mais tellement complexe. Un jour, Phillippe Aumont m’a dit: «le baseball, c’est 90% dans la tête et surtout pour un lanceur». Souvent, quand ça ne va pas, c’est la game mentale qui est affectée, et c’est exactement ce qui se passe avec Gray.

Ce qui est simple, c’est que la solution on la connait et Sabathia l’a aussi mentionné: Gray n’a qu’à faire confiance à son arsenal, car il est à point. Ne reste qu’à conditionner le « entre les deux oreilles » maintenant. Cependant, c’est là que ça se complique, mais la lumière du soleil ne serait pas si loin!

Peut-être que si je commençais, moi aussi, à lui faire confiance?

Image par défaut
Le Tank
Publications: 837