Le galion des Pirates est en reconstruction

Les Pirates ont beau être en reconstruction, cette équipe a fait quelques belles choses durant cette campagne. En effet, souvenez-vous à la fin du mois d’avril : l’équipe avait déjà remporté 17 victoires contre 12 défaites. Trois semaines plus tard, leur bilan était de 26 victoires pour 20 défaites. Contre toute attente et régulièrement en tête de leur division, le départ était déjà réussi. Car les Pirates reviennent de loin.

Une intersaison inquiétante pour les fans des Pirates

Durant l’intersaison, Gerrit Cole est parti à Houston et Andrew McCutchen s’en allait dans la baie de San Francisco chez les Giants. Les deux meilleurs joueurs partis, de lourdes discussions ont surgi sur la motivation de certains dirigeants d’aligner une équipe compétitive. À ce moment-là, les Marlins et les Rays faisaient leur grande braderie de joueurs. On soupçonnait les Pirates de faire de même.

C’est d’ailleurs amusant aujourd’hui de voir que ces équipes ne sont pas totalement inintéressantes. Les Rays ont un bilan positif, les Marlins sont mauvais, mais il y a pire qu’eux. Enfin, les Pirates ont leur lot de défaites (le mois de juin a été désastreux), mais le début de saison et la bonne tenue de l’équipe à domicile freine le lot de critiques à leur égard.

Publicité

Objectif : limiter la casse en attendant des jours meilleurs

Les dirigeants ont été touchés par les critiques les soupçonnant de faire du chiffre sur le dos du public en alignant une équipe cheap. Désireux de garder le public à ses côtés, l’organisation souhaite donner le maximum à domicile. L’équipe n’a pas vraiment d’autres ambitions cette année. En effet, le bon départ jusqu’à la mi-mai n’a trompé personne, cette équipe n’est pas taillée pour aller loin.

On a gardé quelques joueurs pour ne pas lancer une reconstruction massive comme en Floride : Starling Marte et Josh Harrison sont restés. Mais ils ne sont pas étincelants. Heureusement, Corey Dickerson est arrivé de Tampa Bay pour donner un peu d’énergie. Il frappe en moyenne à .305.

Gregory Shamus/Getty Images

C’est surtout du côté des lanceurs que les difficultés se font sentir. Gerrit Cole offrait des matchs de grande qualité, du même acabit de ce qu’il peut proposer avec les Astros. Si l’on cherche bien, il y a peut-être un lanceur qui se dégage dans la rotation.

Publicité

Jameson Taillon, une victoire qui fait du bien

Hier soir, le meilleur lanceur de l’équipe était sur la butte. Il a joué un rôle majeur dans la victoire de son équipe face aux Brewers de Milwaukee, en tête de la division centrale de la Nationale. Une excellente performance face à une belle équipe qui plus est : six manches lancées, un seul point accordé (sur un coup de circuit de Jésus Aguilar). Il a retiré 10 frappeurs sur des prises, le meilleur total de sa carrière, et présente actuellement le meilleur bilan parmi les partants de Pittsburgh : il accorde en moyenne 3,91 points par match.

En attaque, Harrison et Marte ont frappé chacun deux fois, mais c’est Jordy Mercer qui a porté son équipe avec trois coups sûrs, qutre points produits et un vol de but. Les quatre parties qui restent à jouer entre ce soir et dimanche après-midi sont importantes pour tout le monde. Les Brewers n’ont pas de marge au regard du classement :

Capture d’écran : espn.com

Quant aux Pirates, ils voudront avant tout s’assurer d’une chose : faire plaisir au public et le garder dans la poche!