Fait extrêmement rarissime à New York

Le troisième duel opposant les Phillies aux Mets hier, au Citi Field de New York, s’est avéré être un duel marqué par un événement extrêmement rare. Ce match a été remporté par les Phillies, qui ont vu leur attaque frapper 13 coups sûrs, par la marque de 7 à 3. La victoire a été attribuée au jeune lanceur qui venait tout juste d’être rappelé des IronPigs de Lehigh Valley pour effectuer son premier départ en carrière dans les Majeures : Enyel de Los Santos. La défaite est allée à la fiche d’un autre lanceur qui effectuait son premier départ en carrière : Drew Gagnon.

Voilà où je voulais en venir. On assistait hier à un match qui opposait deux lanceurs qui effectuaient leur premier départ en carrière dans les Majeures. Pour certains, il s’agit d’un match plutôt anodin, opposant deux clubs qui n’ont pas l’impact d’un Red Sox-Yankees par exemple. Pour moi, grand partisan des Phillies et admirateur de la richissime histoire du baseball, ce match s’avérait encore plus spécial.

L’histoire du baseball

La beauté du baseball réside aussi dans son incroyable histoire. Le sport existe depuis belle lurette (la Nationale existe depuis 1876 et l’Américaine 1901) et il regorge de faits inusités ou de statistiques aussi incroyables les unes que les autres. Hier, pour cette rencontre qui est passée sous le radar de bon nombre de gens, on chiffrait à 0.01% les chances qu’un tel évènement survienne (deux partants qui font leur premier départ en carrière). La dernière fois que cela est arrivé, c’était en 2014 alors que Kyle Ryan (Tigers) et Chris Bassitt (White Sox) se sont affrontés. Pour mettre cela en perspective, dans une saison avec les 30 équipes, il y a 2 430 matchs joués par saison. Imaginez alors depuis 1900, alors qu’il n’y avait pas encore 30 équipes… on parle d’au moins 210 000 matchs de baseball joués! Donc, 0.01% de 210 000, ça fait pas beaucoup de matchs ça — environ une vingtaine. Prenez note qu’il y a eu 23 matchs parfaits officiels dans l’histoire…

Publicité
Photo: MLB TV/NBC Philadelphia

À titre comparatif, selon les statistiques perçues par la MLB, depuis 1900, il y a 0.14% des matchs dans lequel il y a un joueur qui réussit à récolter un « carrousel » et environ 0.13% des matchs se soldent par un « no-hitter ». Je vous vois déjà venir, un carrousel ou un no-hitter est pas mal plus excitant, spectaculaire et impressionnant, mais quand même!

Pour ma part, j’ai été extrêmement surpris de cette statistique du 0.01%. En écoutant le match sur MLB TV, les commentateurs ont eu le même réflexe que moi. J’aurais pensé qu’avec les fameux september call-ups, il était plus fréquent de voir deux vertes recrues s’affronter lors de leur premier départ en carrière.

Une preuve, qu’encore une fois, le baseball est le sport le plus magnifique à mes yeux!

Publicité