Dexter Fowler au sujet de son manque de vigueur : c’est de la « bullshit »!

On en a glissé un mot cette semaine, mais je me dois de mettre mon grain de sel dans le dossier Dexter Fowler. Un athlète qui se pogne le derrière et qui a l’air de s’en foutre comme dans l’an ’40, ça me titille au plus haut niveau. Jadis, je l’aimais bien Fowler, mais depuis quelque temps, il baisse dans mon estime. Lorsque l’un des exécutifs s’exclame également haut et fort au sujet de l’un de ses poulains, ça indique que la situation est une épine dans le pied pour la franchise en question.

Quoique selon Fowler, c’est de la bullshit! L’effort qu’il met sur le terrain y est toujours. Avec un test bien simple, celui de l’oeil, ce n’est pas ce que je constate.

Publicité

John Mozeliak, le président de l’équipe, a clairement manifesté son mécontentement. Lors d’un podcast (Danny Mac), le président a cité ceci au sujet de Fowler : « Il ne joue manifestement pas au niveau que nous espérions! » Au préalable, il a clairement souligné le manque d’effort perçu de son voltigeur. Le principal concerné semble conscient de son faible rendement, mais c’est à lui de trouver des solutions… comme Bryce Harper, il doit se zieuter dans le miroir tous les matins.

Publicité

En 2018, il frappe pour une piètre moyenne de .171, il n’a que cinq bombes et 16 points produits. Le président a pointé du doigt Fowler avec raison puisque plusieurs joueurs s’efforcent de tout donner dans le diamant, sur la butte et au champ soir après soir. Même l’artilleur Carlos Martinez frappe avec plus de constance que monsieur Fowler. OK. Kolten Wong et Luke Weaver ne répondent pas non plus aux attentes, mais tous les autres joueurs importants offrent des performances de qualité.

Bref, l’organisation est très chatouillée par les performances moches que propose Fowler. Les partisans ne sont guère satisfaits du rendement de celui-ci, surtout qu’il semble s’en balancer (mais pas selon lui).

Image par défaut
Jeff Drouin
Son métier de blogueur et sa grande passion pour le baseball l'ont guidé vers Passion MLB, qu'il a fondé en 2016. Depuis ce temps, sa carrière chemine et vous pouvez l'entendre à travers plusieurs radios du Québec en train de jacasser de cette passion folle.
Publications: 870