Banni à vie, Jenrry Mejia obtient une dernière chance

La politique de la MLB est claire concernant la consommation de produits illicites. Après la troisième offense, c’est une suspension à vie qui attend les joueurs. Et puis, il est rare de voir celle-ci levée. Toutefois, c’est exactement ce qui se passe dans le cas de Jenrry Mejia.

Le lanceur des Mets a obtenu le feu vert pour être réintégré dans la MLB. Bien que le tout soit effectif à partir de 2019, le joueur a le droit de commencer à s’entraîner dans des établissements appartenant à une équipe de la ligue. Il va donc tout droit à celui utilisé pour le camp printanier par les Mets.

Publicité

En réalité, tout joueur suspendu à vie peut faire une demande aux grandes instances après deux ans de suspension afin d’être réintégré. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte et la décision finale est à la discrétion de Rob Manfred. Ici, face à la résilience de Mejia, sa volonté à se soumettre à divers programmes dans le futur, à respecter la politique et les « presque » 4 années – ses suspensions précédentes combinées à sa suspension à vie – qu’il a passées sans salaire sont assez, semble-t-il, pour lui octroyer cette chance.

Le baseball est ma profession, ma passion et ma vie, et je suis désolé pour les erreurs que j’ai commises. – Mejia

Un long chemin

Mejia semble avoir appris lors de ce temps loin d’un terrain des Majeures.

Publicité

En 2014, Mejia tirait son épingle du jeu chez les Mets. Il observait une moyenne de points mérités de 3.65 avec 98 retraits sur des prises en 93.2 manches et 28 sauvetages.

Si tout va bien, il pourra débuter une désignation de réhabilitation en août dans les mineures et participer au prochain camp printanier des Mets. Toutefois, il devra marcher sur une fine ligne et sera épié comme jamais par la ligue, elle qui n’aime pas se tromper.

Plusieurs joueurs n’auront jamais la chance que Mejia est en train de connaître. La balle est dans son gant et c’est à lui de la conserver dignement, car une chance comme celle-là, ça n’arrive que très rarement. Sa rédemption commence maintenant.

Source : 12up

Image par défaut
Alexandra Philibert
Publications: 1535