Aaron Nola fait tout pour la 50e!

Les Phillies disputaient un programme double, hier, au Citi Field de New York face aux Mets. Le premier duel s’est soldé par une victoire des Mets sur un walk-off de Wilmer Flores en 10e manche. C’est dommage, car les Phillies avaient joué un très bon match. Cependant, ils ont laissé beaucoup trop de coureurs sur les sentiers. Dans cette situation, les Phillies ont terminé la rencontre avec une fiche de 2 en 13 et un nombre hallucinant de retraits sur trois prises : treize! Un peu plus d’opportunisme aurait certes permis aux Phillies d’empocher leur 50e victoire de la saison, mais en vain.

Aaron Nola fait tout pour la 50e!
Crédit Photo: CBS Philly

Nola en mission pour le deuxième match

Ce qui est important pour moi de souligner de ce doubleheader c’est bien évidemment le deuxième match puisqu’il opposait mon artilleur (et mon joueur) favori des Phillies : Aaron Nola. Il était opposé à Corey Oswalt, qui, selon mes recherches, n’a aucun lien de parenté avec Roy Oswalt. Qui plus est, mon «poulain» a tout fait dans cette rencontre que les Phillies ont remportée au compte de 3 à 1.

Publicité

Sur la butte, Nola a donné à Gabe Kapler sept manches en étant d’un avarisme incroyable : un seul coup sûr donné au Mets (à Wilmer Flores… encore lui!) et dix frappeurs passés dans la mitaine. Il s’agissait d’ailleurs de son quatrième départ avec au moins dix retraits sur trois prises de la saison. Encore là, pour celles et ceux qui suivent les Phillies (les chums Drouin et Doyon s’amuseront à dire à quel point ils sont rares), une telle performance de Nola est presque une habitude. Le jeune droitier vient d’égaler son plus haut nombre de victoires dans une saison et le Match des étoiles n’est même pas joué! Nola est assurément un top-3 dans la Nationale à mon humble avis!

Nola lance… Nola cogne aussi!

Ce qui m’a complètement jeté en bas de mon fauteuil hier, ce n’est pas les prouesses du jeune de 25 ans au monticule. Non, je vous l’ai dit… Nola m’a habitué cette année et l’an dernier à être fumant à chaque départ. Transportons-nous plutôt en cinquième manche. Carlos Santana et Aaron Altherr ont soutiré deux buts sur balle consécutifs à Oswalt. Après que Scott Kingery et Jorge Alfaro aient été retiré coup sur coup, Maikel Franco s’est amené à la plaque. Le skip des Mets lui a offert un but sur balles intentionnel. Un jeu de routine me direz-vous! Remplir les buts quand un lanceur s’amène au bâton, c’est standard.

Rien ne l’est avec Nola. Dès la première offrande, Nola a étiré les bras et catapulté la balle au champ opposé pour y aller d’un double qui vide les sentiers. Un tir, un élan et trois points produits. WOW! À la suite de ce double, Nola frappe maintenant pour .083! Farce à part, lorsque mes collègues Drouin et Doyon parlent du fameux facteur «clutch», n’est-ce pas là un bel exemple?

Publicité

Par ailleurs, avec cette superbe performance de Nola, les Phillies ont inscrit leur 50e victoire de la campagne. Imaginez, l’an dernier, j’ai dû attendre au 31 août avant de «célébrer» une cinquantième. Lors du plus récent podcast de Passion MLB, Jeff, François et Alexandra ont tous été unanimes : les Phillies sont excitants à regarder cette année. Oh oui qu’ils le sont!

Après plusieurs années au fond du classement, ils ont présentement la troisième meilleure fiche de la Nationale et Aaron Nola est en lice pour un Cy Young… pas mal pour un gars que l’on prédisait être un troisième lanceur. Et même moi, je doutais de ses capacités à être un as…

Me voici donc ô combien surpris… mais je n’aurai jamais été aussi content d’avoir eu tort!

Image par défaut
Dany Caron
Publications: 157