Les Phillies évitent le coup de balai

Les Yankees croisaient le fer pour une troisième et dernière fois, hier, au Citizens Bank Park à Philadelphie. Aaron Boone a décidé de donner une soirée de congé à Aaron Judge et d’envoyer Luis Cessa au monticule. Gabe Kapler lui, a remis la balle au jeune Zac Eflin, qui avait alors la lourde tâche de sauver la face des Phillies qui ont été réduits au silence lors des deux premiers matchs.

Au final, tout ce que les Phillies ont eu besoin a été réalisé par un certain Rhys Hoskins. Il a catapulté une balle au champ opposé (au-dessus de la tête de Stanton). Cette claque a donné les devants 3 à 0 aux Phillies. À partir de ce moment, Eflin et ses comparses n’ont jamais regardé derrière. Après sept manches de travail, Eflin n’avait donné que quatre coups sûrs aux Bombardiers du Bronx en retirant six de ceux-ci sur trois prises. Seranthony Dominguez s’est donc amené en huitième pour fermer les livres, récoltant au passage son cinquième sauvetage de la campagne.

Publicité

Du côté new-yorkais, Luis Cessa a été remplacé après trois manches seulement. Il a donné trois points mérités sur cinq coups sûrs à son premier départ de la saison. Cessa a d’ailleurs très bien fait en première, en se sauvant d’une situation de buts remplis sans accorder de point! La relève des Yankees a limité l’attaque des Phillies à un maigre quatre coups sûrs pendant les cinq premières manches.

Un joli mois de juin!

Pour Eflin, il s’agit d’une belle façon de conclure le mois de juin. Il est probablement le meilleur lanceur (qui ne se nomme pas Aaron Nola) des Phillies par les temps qui courent. Il montre une fiche de 5-0 avec un ERA de 1.76 en 30 manches et deux tiers de travail. Pour la saison, il a une superbe fiche de 6-2 avec un ERA de 3.02.

Publicité

Avec ce gain très important face aux grands Yankees, les Phillies se rapprochent de la tête de l’Est de la Nationale, désormais à deux matchs et demi des Braves et de la tête. De leur côté, les Yankees glissent au deuxième rang de l’Est de l’Américaine à la suite de cette défaite combinée à la victoire des éternels rivaux bostonnais.

Image par défaut
Dany Caron
Publications: 157