Les Cardinals font couler Corey Kluber

Corey Kluber se souviendra longtemps de ce match à Saint-Louis. D’une mauvaise façon, puisqu’il s’agit du match le plus court qu’il ait été amené à démarrer avec 1.2 manche seulement, mais suffisant pour accorder six coups pour six points, dont deux longues balles. Les Cardinals reprennent de l’air en s’adjugeant une victoire convaincante de 11-2 face aux Indians. Ils n’avaient pas inscrit autant de points depuis les 12 marqués contre Philadelphie le 18 mai dernier. Forcément, cette quatrième victoire de suite les rapproche de la tête de leur division, disputée comme jamais face aux Brewers et aux Cubs.

Des Cardinals en feu, surtout Matt Carpenter!

Il y a trois semaines, j’écrivais un article sur Wacha et les Cardinals. J’indiquais que leur attaque manquait de puissance. Ce n’est toujours pas l’idéal pour certains joueurs de l’équipe, mais s’il faut citer quelques joueurs pour lesquels tout va bien : Matt Carpenter, Marcell Ozuna et José Martinez. Ozuna frappe en moyenne à .289 et Martinez fait encore mieux à .305.

Publicité

Mais le héros du moment c’est Matt Carpenter. Il a frappé la balle à chaque présence au bâton hier soir. Reçu 5 sur 5, dont deux longues balles, il est le premier Cardinal de l’histoire à sortir cinq coups dont deux home runs et à faire cinq fois le tour du terrain. À l’échelle de l’histoire des Majeures, c’est le 19e seulement à faire aussi bien.

Ce match était un festival de coups : 13 pour être précis, dont 4 longues balles. La sortie très précoce de Corey Kluber n’a malheureusement pas changé les choses pour les Indians, Dan Otero et Josh Tomlin accordant deux points chacun.

Publicité

Une rotation toujours performante

Michael Wacha, Carlos Martinez, Miles Mokilas et Jake Flaherty ont accordé en moyenne 3.05 points par match à eux quatre. C’est ce qu’on peut dire une très bonne moyenne combinée. Carlos Martinez était sur le monticule hier et il lancé durant six manches. Il a bien travaillé et n’a accordé que deux points en tout début de match. On peut mettre ça sur le compte du rodage. Il a sorti huit frappeurs en tout.

Toujours est-il que, même si des accidents peuvent arriver, il est rare que les Cardinals accordent plus de cinq à six points par match. Si l’attaque joue son rôle comme hier soir, ça devient très compliqué pour leurs adversaires. La relève est toujours au rendez-vous, mais si les bons résultats se confirment, il faudra peut-être penser à recruter un lanceur supplémentaire surtout pour fermer la partie.

Et si ces confrontations révélaient le vrai niveau des Indians ?

C’est peut-être un peu facile d’évoquer les choses comme cela, mais les Indians ont la vie trop facile dans leur division. Leur saison médiocre les laisse à la première place, tant la concurrence y est faible. Cleveland a largement dominé les débats face à ses rivaux de division ou contre des équipes du bas de classement, mais lorsqu’ils ont à affronter de grosses équipes, il devient vite compliqué de se mettre au diapason. Les nombreuses défaites face aux Mariners, aux Angels ou aux Yankees le montrent et la série actuelle contre les Cardinals tend à le démontrer aussi.

Image par défaut
Damien Bourlet
Un français qui joue au baseball, qui regarde du baseball, et qui le commente en toute humilité, avec les yeux d'un enfant admiratif de ce sport fantastique.
Publications: 408