La fête des Pères sourit vraiment à Julio Teheran

Si vous êtes un partisan des Braves d’Atlanta un dimanche de fête des Pères, il y a un homme qu’il faut souhaiter voir lancer ce jour-là : Julio Teheran. Le lanceur des Braves faisait son grand retour au jeu après un séjour sur la liste des blessés et n’a pas manqué de se faire remarquer.

Face aux Padres de San Diego, Teheran a excellé pendant six manches sans accorder le moindre coup sûr aux 21 frappeurs auxquels il a fait face. Les Braves ont remporté la rencontre 4 à 1.

Publicité

C’est la quatrième fois en carrière que Julio Teheran obtient un départ un dimanche de fête des Pères. Les chiffres qui vont suivre parlent d’eux même : 4 victoires, aucune défaite, 0.00 de MPM, 9 coups sûrs concédés, 6 BB et 31 K en un total de 28 manches.

Cette journée lui va si bien !

Une rotation partante étincelante

Le partant des Braves a connu une vraie belle sortie et les Braves s’en frottent les mains. L’artilleur droitier semble avoir retrouvé un peu plus de vélocité sur sa rapide (91.4 mph de moyenne contre 89.5 mph sur ses précédents départs) ainsi que le mordant suffisant sur la slider, assez tout au moins pour faire 11 victimes au marbre ce dimanche.

Publicité

La belle aventure se poursuit pour les Braves de Brian Snitker (42-29) qui sont toujours bien installés à la première place de la division est de la Nationale, trois matchs et demi devant les Nationals (37-31). Les Nats ont d’ailleurs déjoué tous les pronostics et font la mauvaise opération du week-end en se faisant balayer à Toronto. Oui, vous avez bien lu!

Avec le retour de Julio Teheran, les Braves récupèrent un lanceur expérimenté qui sera bien utile pour les jeunes Sean Newcomb ou Mike Foltynewicz. Cependant, les partants des Braves ont prouvé que même sans lui, on pouvait compter sur eux.

Au cours de cette série de 11 matchs de suite à domicile, les partants des Braves affichent une MPM à 1.00, soit 8 points encaissés en 72 manches et aucun de ces partants n’a donné plus de deux points.

Image par défaut
Sébastien Tabary
Publications: 522