fbpx

Le portrait de la course au Cy Young 2018

Tandis que des partants excellent et que d'autres connaissent des ratés, qui sont les candidats les plus plausibles à l'heure actuelle pour l'obtention du trophée Cy Young 2018 dans chaque ligue? Allons voir si vous voulez bien.

Toutefois, je ne vais que présenter trois choix par ligue.

Ligue nationale

Max Scherzer

Débutons avec le premier candidat, Max Scherzer, des Nationals de Washington. Cette saison, il affiche les meilleurs résultats de sa carrière avec 13.56 retraits sur trois prises par neuf manches lancées - ce qui le place premier - et un WHIP de 0.907. En dix départs, une seule fois il n’a pas franchi la barre des six manches et il a une fiche de 8-1. S’il remporte le fameux trophée cette saison, il en sera à son quatrième et il rejoindrait ainsi un groupe sélect composé de Roger Clemens (7), Randy Johnson (5), Greg Maddux (4) et Steve Carlton (4).

Photo : federalbaseball.com

Aaron Nola

Des Phillies de Philadelphie, le droitier de 24 ans a montré des qualités indéniables cette saison et il n’en est qu’à sa quatrième campagne dans la MLB. Son nom est parmi les meneurs avec une moyenne de 2.37 (troisième de la ligue), 64 manches et deux tiers (à égalité au huitième rang) et un WHIP de 1.02. Il a lancé au moins sept manches dans cinq de ses huit derniers départs.

Photo : calltothepen.com

Jacob deGrom

Le troisième est Jacob deGrom des Mets de New York. deGrom n’a alloué plus d’un point dans un match que deux fois cette saison, soit contre les Marlins (4) et les Nats (3). Pour le reste, un maximum de 1 point dans ses neuf départs. Depuis le départ désastreux face aux Nats, il n’a accordé qu’un seul point mérité en 26 manches et un tiers. Il a une moyenne de retraits sur trois prises de 11.8 par neuf manches.

Photo : nypost.com

Mentions honorables : Patrick Corbin des DBacks, Carlos Martinez des Cards et Josh Hader des Brewers.

Ligue américaine

Justin Verlander

Sa 14e saison s’avère être sa meilleure jusqu’à présent. Il affiche des chiffres extraordinaires en ce début de saison : 1.08 de MPM, WHIP de 0.710 et 11.2 retraits sur trois prises par neuf manches. Sa préparation, son éthique de travail et sa rage de vaincre sont devenues contagieuses autour de lui et cela aide les autres à élever leur jeu d’un cran. Il était plus ou moins réceptif à un échange aux Astros l’an dernier, par contre, ce fut finalement un mariage parfait pour les deux parties!

Gerrit Cole

Il est une belle surprise. Cole prend un peu exemple sur son mentor Verlander. Le lanceur est arrivé cet hiver dans un échange. Il est arrivé dans un environnement qui lui a été bénéfique sur toute la ligne. Cole affiche une MPM de 1.86, la meilleure derrière Verlander. Il est 2e dans la ligue, tout juste derrière Max Scherzer avec 13.43 retraits sur trois prises par neuf manches.

Photo : baseballprospectus.com

Luis Severino

Malgré son jeune âge, il se montre l’as de la rotation des Yankees. Après avoir connu une deuxième moitié à la hauteur de son talent l’an dernier, il a repris là où il avait laissé. Il mélange bien ses deux lancers dévastateurs, soit sa glissante et sa rapide. Severino affiche un WHIP de 1.00 et n’a alloué que trois circuits en 71 manches de travail. Il a cinq départs où il a lancé au moins six manches avec une microscopique MPM de 1.91 durant cette période. Les Yankees ont trouvé leur leader au monticule pour les années à venir.

Photo : nypost.com

Mes mentions honorables vont à Chris Sale et à Rick Porcello des Red Sox ainsi qu'à Sean Manaea des A's d’Oakland!

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

Un petit nouveau à l’arrêt-court pour les Jays

MLB en bref : Bird prend la place de Torreyes | James Paxton en forme | Des coeurs brisés

Suivant