Dodgers/Marlins : Qui l’eût cru?

Si je vous avais prédit en début de saison, qu’après 42 duels de disputés, les Marlins de la Floride et les Dodgers de Los Angeles allaient avoir la même fiche, vous m’auriez traité de fou. Du moins, vous m’auriez dit que c’est impossible que les Marlins soient aussi bons… ou que les Dodgers soient aussi mauvais.

Vous me suivez? C’est l’un ou l’autre.

En date d’aujourd’hui, le jeudi 17 mai 2018, c’est pourtant une réalité, les Dodgers sont à ce point mauvais. Tout comme les Marlins, ils croupissent au bas fond de leur division (oui,oui, derrière les Padres) avec la même fiche médiocre de 16 gains contre 26 revers.

Capture d’écran : mlb.com

La différence, c’est que dans le cas des Marlins on s’y attendait. Les grosses gommes de l’organisation, avec Derek Jeter en tête, ont complété la déconstruction cet hiver pour mieux reconstruire, ensuite, sur des bases solides. Culture gagnante et système ferme bien cimenté égalent habituellement du succès en haut quelques années plus tard, et le tout ne se fait pas en criant ciseau.

Pour les Dodgers… dois-je vous rappeler qu’ils étaient de la dernière Série mondiale, et que malgré les blessures du début de saison, la formation est presque la même cette saison.

Un flash de la dernière saison

Hier soir, j’ai contemplé le duel entre les deux formations qui se déroulait devant un stade presque vide en Floride. En plus, des spectateurs présents, probablement plus de la moitié encourageaient les visiteurs… avec les sièges bleus en plus, on aurait cru que les Dodgers avaient un nouveau stade.

Un match palpitant, je vous l’assure, remporté par les Marlins au compte de 6-5. Une deuxième défaite en autant de soirs pour les Dodgers contre l’équipe de la Floride, qui s’assure par le fait même, la série qui se termine cet après-midi. C’est J.T. Realmuto qui a joué les héros en fin de sixième sur une claque en solo.

Mais tel n’est pas le flash de la dernière saison. Ce à quoi je fais référence, c’est la sixième manche des Dodgers, là où ils ont réussi une poussée de quatre points afin de ramener le score à 5-5. Lors de cette séquence, on aurait cru voir les Dodgers de 2017, une machine de baseball inarrêtable, une tout autre équipe. Le commentateur de Fox s’est même exclamé :  » Oh, voici peut-être le réveil des Dodgers cette saison! »… mais les Marlins ont eu le dessus.

Qui l’eût cru?