Cinq vedettes «oubliées» qui ont été suspendues pour produits dopants

Si l’histoire de Robinson Cano est relativement «spéciale», à savoir s’il utilisait un produit masquant une utilisation de PED ou un médicament pour une condition de santé, il n’est pas le seul à avoir été suspendu pour une utilisation d’un produit banni par la MLB.

On aura en tête facilement Starling Marte, qui a reçu sa suspension pas plus tard que l’an dernier, ou encore Alex Rodriguez, mais il y a plusieurs noms que l’on oublie.

Voici cinq vedettes qui ont été suspendues pour usage de produits dopants.

5 . Rafael Palmeiro

Photo : CBS Sports

Bien qu’en mars 2005 il affirmait n’avoir jamais touché aux stéroïdes, Palmeiro s’est fait prendre la main dans le sac en août de la même année. Il a testé positif au stanozolol. Sa fiche digne de Cooperstown avec 3020 coups sûrs et 569 coups de circuit en carrière aura une tache à sa fiche et l’empêchera peut-être d’y être. À 53 ans, Palmeiro est de retour dans le baseball, cette fois dans une ligue indépendante, afin de jouer aux côtés de son fils.

4 . Miguel Tejada

Photo : Los Angeles Time

L’ancien MVP de l’Américaine, Miguel Tejada, a été suspendu 105 matchs en 2013, ce qui a mis fin à sa carrière à 39 ans. Il a testé positif à l’amphétamine. Avait-il déjà touché à la substance ou était-ce un premier essai afin de rester dans la game? Personne ne le saura jamais, mais sa longue carrière de 16 ans aura pris fin abruptement.

3 . Nelson Cruz

Photo : mlb.com

Après avoir été suspendu 50 matchs en 2013 pour usage de stéroïdes lorsqu’il était avec les Rangers, Nelson Cruz a connu ses plus belles années. De 2014 à 2017, Cruz a conservé une moyenne au bâton de .287, en moyenne 42 coups de circuit par saison, 106 points produits et un OPS de .908. Bref, il est devenu meilleur depuis cet événement. En 2018, il roule toujours sa bosse avec les Mariners.

2. Bartolo Colon

Photo : s.yimg.com

Oui, oui. L’ancien des Expos qui roule toujours sa bosse à l’âge de 45 et tire son épingle du jeu a déjà été pris en flagrant délit. Bartolo Colon a purgé une suspension en 2012 après avoir testé positif à la testostérone synthétique. Depuis, il a été un All-star à deux occasions.

1 . Manny Ramirez

Manny semble être le genre de personne qui n’apprend pas une leçon après une première offense. Suspendu 50 matchs en 2009 pour utilisation de chorionic gonadotropin humaine lorsqu’il jouait pour les Dodgers, il a récidivé en 2011. Alors avec les Rays de Tampa Bay, il a obtenu 100 matchs de suspension pour avoir violé la politique de la MLB concernant les substances illicites. Ceci a pas mal mis fin à sa carrière.

Source : 12up