Ozzie Albies, Atlanta Braves

Albies-Acuña-Arodys : le trio gagnant à Atlanta

Ce mercredi, les Braves d’Atlanta et les Cubs de Chicago se sont livré une belle bataille pendant plus de 7 manches avant que le dynamique duo du haut de l’alignement ne prenne les choses en main du côté des Braves. Avec un retrait au compteur et un score bloqué à 1-1, Ozzie Albies a réveillé les troupes avec un triple avant d’inscrire son point sur la frappe de Ronald Acuña. De son côté, Arodys Viscaino s’est bien racheté de son sabotage de la veille en fermant les portes de la dernière manche avec brio. Les Braves se sont imposé 4-1.

Ozzie Albies, Atlanta Braves
Ozzie Albies a une nouvelle fois été la bougie d’allumage pour les Braves, ce mercredi face aux Cubs. Photo – Dale Zanine – USA Today Sports

Albies et Acuña, les « Jones » version 2.0

Il y a eu les Jones (Chipper et Andruw), il y a désormais la A-Team d’Atlanta. Albies et Acuña à Atlanta, ça sonne plutôt bien. Il va falloir s’y habituer. Bien qu’ils représentent le plus jeune duo de jeunes talents de la MLB, les « Jones » des temps modernes sont incroyablement excitants à regarder jouer.

Ozzie Albies et Ronald Acuña semblent, à date, tellement à l’aise, dans une ligue qu’ils ne connaissent pourtant que depuis peu.

On n’a pas l’impression de voir des jeunes jouer. Ils sont très, très talentueux. L’agressivité de Ozzie Albies est juste incroyable. – Brandon McCarthy.

De l’agressivité, les deux Baby Braves n’en manquent pas.

Hier soir, c’est Ozzie Albies qui a allumé la mèche en huitième manche en plaçant une frappe hors de portée de la défensive des Cubs. Après son double obtenu dès la première manche, Albies obtenait là son 30e coup sûr de plus d’un but cette saison, un sommet dans la MLB. Aucun Brave n’avait fait de même en 42 matchs depuis Hank Aaron en 1959.

Les médias arubéens suivent de très près les exploits de leur jeune prodige.

Derrière, la frappe de Ronald Acuña transperçait le champ intérieur des Cubs. Les Braves prenaient les devants pour ne plus les lâcher. Acuña monte tranquillement en puissance, ne vous fiez pas à ses .275 de moyenne au bâton et à son récent slump de 5 coups sûrs et 14 strikeouts en 30 passages lors des 8 derniers matchs.

Arodys Vizacaino en profitait pour cueillir son huitième sauvetage de la saison en affrontant le minimum de trois frappeurs dans la dernière manche.

Après leur cruelle défaite de la veille en neuvième manche, les Braves renouent avec la victoire et il faut le dire, face à une bien belle équipe des Cubs de Chicago. Deux équipes qui pourraient très bien se retrouver au mois d’octobre prochain d’ailleurs.

Petite dédicace à Albert Almora Jr. qui a régalé les amateurs de beaux jeux avec un magnifique attrapé sur la clôture au champ centre.

En attendant, les Braves d’Atlanta, vainqueurs de six de leurs huit derniers matchs, ont avec leurs 26 victoires et 16 défaites, le meilleur record de la Ligue nationale et le 4e de la MLB.

Cette première place, ils l’aiment et ne sont pas près de l’abandonner.

https://twitter.com/Braves/status/996950593234198530

Partager l'article