Ryan Braun c. Matt Kemp : le poisson d’avril des Brewers

Depuis hier, une grosse rumeur fait son bonhomme de chemin sur les réseaux sociaux. La rumeur en question affirme que les Dodgers enverraient Matt Kemp (et d’autres éléments) aux Brewers en retour de Ryan Braun.

Quelle transaction cela aurait été en 2011…

Je ne comprends pas trop les motivations des deux équipes. À Milwaukee, les Brewers ont muté Ryan Braun au premier coussin parce que leur champ extérieur était plein et pour garder son bâton dans l’alignement. Ils n’auraient donc pas avantage à obtenir un voltigeur de le trempe de Kemp qui est selon moi, en date d’aujourd’hui, moins bon que Braun. Le seul avantage que je verrais, c’est de désengorger le premier coussin des Brewers, donnant ainsi la chance à Eric Thames de finalement jouer cette année.

Quant aux Dodgers, l’acquisition de Braun se voudrait une petite amélioration sur Kemp, mais je ne vois pas l’utilité de donner espoir aux Brewers pour faire ce changement… sans compter le contrat plus qu’imposant de l’actuel joueur des Brewers.

Publicité

Le nom des autres joueurs inclus dans la transaction serait d’ailleurs un problème. Les Dodgers, selon ce qui circule, ne voudraient pas se débarrasser d’un joueur en particulier qui serait dans le viseur des Brewers.

Bref, rien de trop simple.

Rumeur démentie

David Stearns, le directeur général des Brewers, pense comme moi – du moins, publiquement. Celui qui ne commente jamais les rumeurs de transaction a dérogé de ses habitudes pour affirmer que cette rumeur était peut-être, en date d’hier, un poisson d’avril en avance!

Publicité

Pour lui, ces rumeurs peuvent rester au stade des rumeurs… mais tout le monde sait qu’il ne faut pas prendre les paroles des dirigeants pour du cash.

Je ne sais pas si les rumeurs sont fondées ; je ne suis pas dans le secret des dieux. Cependant, pour moi, ce serait comme échanger quatre trente sous pour une piasse. En tenant compte d’un autre adage qui veut que les problèmes que l’on connaît soient plus faciles à régler – parce que oui, ce sont des indésirables de chaque côté – je ne crois pas qu’aucune formation n’y gagnerait vraiment.