Clayton Kershaw : Tout pour épater Ti-Gars!

La température de caca m’a privé des Yankees le week-end durant! Comme plusieurs autres formations d’ailleurs, incluant les Blue Jays, ils ont été mis au « repos » forcé, dame nature en ayant décidé ainsi!

Ça me choque, mais que voulez-vous qu’on y fasse? On s’y fait et on se replis sur d’autres duels! J’en ai donc profité pour écouter seulement un match à la fois depuis longtemps et particulièrement la série entre les Marlins et les Pirates à Miami. Il fait soleil là-bas!

Tout comme en Californie d’ailleurs. Oui, il faisait beau (aussi) hier après-midi dans la cité des anges alors que Clayton Kershaw prenait la butte du Dodger Stadium d’assaut pour la journée Jackie Robinson.

Une demande spéciale

Ma patte gauche favorite étudie Clayton Kershaw – Photo : Francois Doyon

C’est mon garçon Alexandre qui m’a fait la demande spéciale. Comment lui refuser ça?

– Papa, est-ce que les Dodgers jouent?

– Oui mon Ti-Gars, pourquoi?

– Est-ce que c’est Clayton Kershaw qui lance? J’aimerais ça l’écouter.

La vie est si bien faite parfois. Malgré la pluie et le mauvais temps chez nous, Clayton Kershaw était prévu sur le petit mont des Dodgers… et de toute manière, je m’en allais l’écouter de toute façon! Mais ça, ne lui dites pas! 😉

C’est après une petite leçon d’histoire que nous avons commencé à contempler le travail de l’artilleur gaucher. Une leçon d’histoire, car bien certainement que je me suis fait demander pourquoi Kershaw portait le 42 plutôt que le 22… et ensuite, pourquoi tous les joueurs portaient le même numéro! Un enfant n’en manque pas une! Jackie Robinson, nous nous sommes souvenus!

Tout pour épater Ti-Gars!

C’est un dur début de saison pour la troupe de Dave Roberts, l’équipe cumule maintenant un dossier de cinq gains et neuf revers. Pour un compétiteur comme Clayton Kershaw, ça ne doit pas être évident, surtout que personnellement, il n’avait toujours pas additionné de « W » cette saison.

Quoi qu’il en soit, le lanceur vedette a énormément contribué à la victoire des siens, hier, dans ce qui aurait déjà pu être la sixième défaite des Dodgers face aux D-Backs cette année et une 12e défaite consécutive en saison régulière contre la formation de l’Arizona.

Bref, ce n’est pas arrivé!

Une performance magistrale où Kershaw a mystifié 12 frappeurs sur des prises, sans accorder de but sur balles et où il n’a concédé que deux coups sûrs et un seul point en sept manches de travail.

Il s’agit de la 59e fois (sur 294 départs en carrière) que l’artilleur enregistre 10 retraits sur des prises ou plus dans un match et la septième fois qu’il se rend à 12. Fervents de stats, ce n’est pas tout, il s’agit de la 22e fois où Kershaw enregistre 10 retraits sur des prises ou plus tout en n’accordant aucun but sur balles en parallèle.

Avec cette dernière marque, il surpasse Roger Clemens au troisième rang de tous les temps, devancé par Curt Schilling (27) et Randy Johnson (36).

En quatre départs cette saison, Clayton Kershaw détient une fiche de 1-2 avec une moyenne de points mérités de 1.73, un WHIP de 0.88 et 31 retraits sur des prises en 26 manches.

Ah oui, j’oubliais! Les Dodgers l’ont remporté par la marque de 7-2. C’est cliché, mais la saison est jeune et je n’ai pas l’impression que la formation de Los Angeles croupira dans le fond de la division Ouest de la Nationale pour très longtemps.