Appelez-moi Felipe Vazquez

Felipe Rivero n’est plus. Ne le cherchez pas dans l’alignement des Pirates, il n’est pas là. Les statistiques de la MLB? Non plus. L’annulaire? Bonne chance.

Si vous avez regardé les plus récentes feuilles de matchs des Pirates, c’est un certain « Vazquez » qui agissait comme releveur no.1 de l’équipe. Felipe Vazquez, plus précisément. C’est désormais le nom que portera le jeune lanceur acquis dans la transaction qui a envoyé Mark Melancon à Washington.

Lundi dernier, Felipe Rivero a légalement changé de nom pour Felipe Vazquez. Il dit avoir amorcé les démarches pour harmoniser son nom de famille avec celui de sa sœur, Prescilla Vazquez Cosme.

Une sœur d’influence

Justifiant sa décision au Pittsburgh Post-Gazette, ses explications ont été étranges au possible : « On en a parlé avec ma sœur, elle a dit que c’était le temps de le faire, alors j’ai changé mon nom. Quand ma sœur dit quelque chose, j’exécute, c’est comme ça. »

Pourquoi avaient-ils des noms différents à la base? « Je ne sais pas. Avec mon père et le reste, tout était confus. C’était étrange. Nous avons ainsi décidé – pardon –, elle a décidé qu’il était temps pour nous d’avoir le même nom. »

Mais avant de porter un jugement sur cette décision, il faut savoir que Vazquez, originaire du Venezuela, est très proche de sa sœur. On peut lire entre les lignes qu’ils ont vécu des moments difficiles dans le passé et que le joueur des Pirates accorde une importance capitale à leur relation.

D’ailleurs, Prescilla n’est pas seulement sa sœur, mais également sa conseillère. Il habite avec elle en Floride durant la saison morte, elle l’a convaincu de se séparer de son agent, nul autre que Scott Boras, et a pris une part importante dans la négociation de son contrat durant l’hiver, une prolongation de quatre ans pour 22 millions.

Felipe Vazquez a l’habitude de faire mordre la poussière aux frappeurs, comme le démontre sa moyenne de retraits sur trois prises par 9 manches de 10,0 en carrière! Photo : Getty Images

Il indique avoir réfléchi à changer son nom depuis plusieurs années, jusqu’à ce qu’il entame le processus au mois de janvier 2018. Nouveau nom, nouveau numéro? « Si ma sœur me le propose, je vais le faire, » affirme-t-il sans la moindre résistance.

Vazquez a ravi le poste de releveur no.1 des Pirates à Tony Watson l’an dernier, et depuis, s’est établi comme l’un des meilleurs à sa position : 26 sauvetages en 28 occasions. Il fait partie de ce noyau qui amène les Pirates à un surprenant début de saison.

Et sa première apparition avec le nom « Vazquez » dans son dos, le 10 avril dernier, s’est déroulée durant le jour national des frères et sœurs. Ironique, n’est-ce pas?

Commentaires