Photo : SB Nation

J.D. Martinez sera très patient

On va se le dire : le marché des agents libres est au ralenti. On a traité le sujet à maintes reprises et, à défaut d’annoncer des signatures, nous devons jaser des rumeurs.

Malheureusement pour les amateurs, J.D. Martinez n’a pas l’intention de nous donner du jus à court terme. Celui qui est représenté par Scott Boras – évidemment – serait prêt à patienter au moins un autre gros mois pour avoir son prix. En effet, il pourrait signer son gros contrat lors des camps d’entraînement de la ligue s’il n’a pas son prix d’ici là.

Martinez estime qu’il mérite un contrat de six ans, ce qu’aucune formation n’est prête à lui consentir pour l’instant. En plus, les 30 millions qu’il commande sur une base annuelle ne sont pas à la portée de toutes les formations.

Il n’y a pas beaucoup d’équipes qui veulent (et peuvent) donner 180 millions à un gars de 30 ans…

La méthode Boras

Scott Boras est vorace. L’agent, reconnu pour faire languir les formations afin d’obtenir le prix qu’il désire pour ses clients, a entre les mains le plus important agent libre de sa cuvée. Il n’est donc pas étonnant de le voir aller ainsi.

Il espère sans doute que les Red Sox craquent et qu’ils lui offrent ce qu’il désire. Il les sait en manque de puissance et les partisans de Boston ne pardonneront pas à Dombrowski s’il échappe le puissant cogneur.

Au moins, certains prennent le tout avec humour!

Sinon, Boras espère peut-être qu’une formation du champ gauche sorte une grosse offre qui forcerait les Red Sox à bouger… et je pense ici aux Blue Jays.

Qu’on se le dise : je ne crois pas que Martinez sera tout vêtu de bleu et devra se trouver un condo dans la Ville-Reine. Par contre, nous savons que les Jays, qui sont en quête de puissance et de voltigeurs, ont jasé à Martinez durant les assises d’hiver. Atkins, Shapiro et leur ligne directrice claire pourraient-ils sortir du champ gauche afin de lui donner les 180 millions qu’il désire? Et si l’espoir de frapper ce grand coup les fait bouger de la sorte, les Sox sentiront-ils la soupe assez chaude pour riposter?

Si une seule équipe craque et offre la lune au voltigeur, la situation déboulera bien vite. Le clan du joueur n’attend que ça… en espérant que cela ne se retourne pas contre lui!

Partager l'article