Sale temps pour les frappeurs avec Chris Sale

Sale temps pour les frappeurs avec Chris Sale
Chris Sale, l’as lanceur des Red Sox de Boston – Photo/ AP

Il y a des lanceurs pour qui on a plus de plaisir à voir jouer que d’autres. Chris Sale en fait définitivement partie. L’intimidant lanceur gaucher des Red Sox de Boston l’a encore prouvé cette semaine, lors de sa sortie face aux tristes Blue Jays de Toronto. Il est devenu le joueur le plus rapide en termes de manches à atteindre le plateau de 1500 retraits au bâton en carrière.

Pourtant, lorsqu’on vous parle de retraits au bâton, les premiers noms qui vous viennent en tête devraient être ceux de Nolan Ryan, Randy Johnson, Roger Clemens et même Pedro Martinez. Mais non, c’est bien Chris Sale qui s’est accaparé la première place de ce prestigieux record.

Publicité

Mardi dernier face aux Blue Jays de Toronto, Chris Sale a enregistré son 1500e retrait sur des prises en carrière en éventant Kevin Pillar dans la deuxième reprise. Il n’aura fallu que 1290 manches au bulldog des Red Sox pour accomplir cet exploit – Kerry Wood (1998-2012) avait eu besoin de 13 manches supplémentaires pour en faire de même.

Les Red Sox de Boston sont allés chercher Chris Sale au cours de la dernière entre-saison et ont envoyé en échange aux White Sox de Chicago, en plus d’un joli chèque, un colis bien garni de jeunes espoirs: Yoan Moncada, Michael Kopech, Luis Alexander Basabe et Victor Diaz.

Alors même s’ils ont payé le prix, les Red Sox peuvent se féliciter d’avoir dans leurs rangs l’un des meilleurs lanceurs de la MLB, qui a, en plus, fortement contribué à les propulser en tête de la division Est de la Ligue américaine.

Publicité

Le candidat légitime au trophée Cy Young 2017

Chris Sale affiche une fois de plus des statistiques hallucinantes. Après sa victoire face aux Blue Jays mardi soir, le lanceur (15-6) affiche une ERA à 2.77, un WHIP à 0.91 et «seulement» 274 retraits au bâton en 185.1 manches de travail. Avec déjà 17 matchs cette saison où il a retiré 10 joueurs au bâton, le gaucher se rapproche du record de franchise établi par Pedro Martinez en 1999 (19 matchs). De plus, Sale n’a besoin que de 50 strikeouts supplémentaires cette saison pour battre le record du même Pedro et ses 313 Ks (toujours en 1999).

Le joueur aux six sélections pour le Match des étoiles pourrait aussi avoir un rôle important à jouer au mois de septembre et dans la course aux séries – les Red Sox ayant pour l’instant une avance de 5.5 matchs sur les Yankees de New York.

Chris Sale est un compétiteur hors norme. Tel un pitbull, dès qu’il est sur le monticule, il ne lâche pas sa proie. Son physique atypique et sa motion peu conventionnelle font de lui un lanceur intimidant. Imaginez-vous un seul instant être dans la boîte des frappeurs et devoir affronter ses terribles balles. Vous pourrez alors vous rendre compte que ça ne doit pas être chose facile à faire.

Avec une balle rapide qui frôle les 100 mph, une slider (moyenne de 80 mph) dévastatrice, un changement de vitesse plus qu’efficace et une sinker à 93 mph, vous avez là un joueur complet et l’arme ultime prête à relever les plus gros défis et probablement le futur vainqueur du prochain trophée Cy Young de la Ligue américaine.

Image par défaut
Sébastien Tabary
Publications: 522