Une saison éblouissante des Diamondbacks assombrie

Tout fan de baseball le reconnaitra: un stade, c’est primordial pour une équipe. C’est leur identité, leur forteresse et l’ambiance qu’il s’en dégage. Bref, c’est, pour eux, une véritable source d’énergie.

Les Diamondbacks de l’Arizona pourraient bientôt devoir quitter le leur, et ce, bien malgré eux. En effet, certaines infrastructures du Chase Fields sont en bien piteux état. Le stade a été construit il y a de ça quinze ans et il semblerait que, depuis, peu de travaux aient été effectués pour le maintenir en bonne condition.

Que s’est-il passé?

Récemment, un tuyau sanitaire a éclaté dans les bureaux de l’organisation et la climatisation du stade s’est interrompue pour une période indéterminée lors d’un épisode de surconsommation électrique au centre-ville de Phoenix. Tout ça a mené à des inondations majeures dans plusieurs sections du stade. Les loges, les restaurants, le gymnase ainsi que plusieurs bureaux ont été touchés quelques heures avant la présentation d’un match.

Publicité

Les officiels de la ligue sont concernés par la situation à un point tel qu’ils pourraient forcer l’équipe à déménager. Pour que ça n’arrive pas, il faudrait que la ville investisse un montant d’argent considérable pour effectuer quelques travaux.

Le comté de Maricopa précise, quant à lui, que les dégâts causés par l’éclatement du tuyau sanitaire sont la responsabilité des Diamondbacks et que les coûts qui y sont reliés ne seront pas assumés par la ville.

Quelle est la suite?

Pour l’instant, les informations sont un peu nébuleuses dans ce dossier. Rien ne laisse prévoir que l’équipe restera en Arizona, mais les bagages des joueurs ne sont pas sur le pas de la porte non plus. En attendant d’en savoir plus, je me suis permis quelques réflexions que j’ai envie de vous partager.

Publicité

On va se le dire : ça n’a pas l’air de bien aller pour le sport en Arizona. L’avenir des Coyotes (LNH) est lui aussi incertain. L’équipe attend d’être relocalisée, mais le lieu reste toujours à trouver. Après la saison 2017-2018, leur entente avec le Gila River Arena sera terminée. Il faudra agir, et vite.

Serait-ce possible que le club déménage à Québec? Pour l’instant, ça ne fait pas partie des plans, mais j’espère, et je crois que plusieurs d’entre vous aussi, que ça changera. Les Coyotes à Québec et les Diamondbacks à Montréal, y a-t-il juste moi que ça fait rêver?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.