Jerry Remy repousse les barrières de l’ignorance

Ben voyons donc! 

Comme tous les matins, je me suis levé en consultant l’application Facebook de mon cellulaire – tel un maudit millenials. J’ai eu la réaction ci-haute lorsque je suis tombé sur cet article de Sportsnet.

Question de vous mettre en contexte, il s’agit d’un texte nous informant que Jerry Remy, analyste des joutes des Red Sox, voudrait interdire la présence des interprètes sur le monticule durant les games. Selon lui, des gars comme Masahiro Tanaka, l’artilleur des Yankees, devrait apprendre la langue du baseball.

Publicité

Ben voyons donc certain…

Les années ’50 veulent le ravoir

Quand mon frère entend des propos d’une autre époque, il a pris l’habitude de faire une blague qui me fait bien rire. Il sort son cellulaire (comme s’il venait de recevoir un appel), il tend ledit téléphone vers la personne concernée en lui disant que les années ’50 veulent lui parler!

C’est exactement ce que j’ai envie de faire avec Don Jerry Remy.

En 2013, le baseball majeur a autorisé les interprètes à accompagner les gérants sur le terrain pour parler aux lanceurs. Il s’agit selon moi d’une bonne initiative. En effet, il peut être difficile pour un athlète qui parle une autre langue de bien saisir ce que son gérant veut lui dire. Ce l’est dans un contexte d’entraînement, alors imaginez lors d’un match, avec le stress, le bruit ambiant et la pression. Dans ce genre de conditions, il est rassurant pour un athlète d’avoir son interprète.

Crédit : Sporting News

Et puis il se mêle de quoi, M.Remy? Ça change quoi dans sa vie qu’un interprète soit sur le monticule avec le gérant, l’instant d’une conversation?

Un pas en arrière

Le problème, c’est qu’il met des barrières aux efforts déployés par tous les athlètes qui ne parlent pas anglais comme lui. L’effort d’un athlète, dans un contexte comme celui-ci, devrait TOUJOURS être valorisé. Passer du Japon à la Grosse Pomme, ce n’est pas facile. Peu d’entre nous auraient le courage de tout laisser tomber pour le faire.

J’ai l’impression que M.Remy est un apôtre du Make America Great Again. Un monde où tous viennent de New York ou de Boston est utopique. Il doit accepter le fait que certains athlètes ne viennent pas des États-Unis et que leur langue maternelle est peut-être l’espagnol, le japonais ou le français. Et qu’ils ont besoin d’aide pour communiquer.

Publicité

Le mélange des cultures est en effet très bénéfique dans un environnement de travail. Saviez-vous que le géant américain Google valorise les groupes de travail multiethniques? Les employés ont plus de difficultés au début, mais il est prouvé que leurs différentes méthodes de travail se complètent et qu’ils réussissent à accomplir plus de travail ainsi. Ils mettent leurs idées ensemble et ils vont plus loin et sont plus performants de cette façon.

Un manque de vécu?

Peut-être que Jerry Remy n’a jamais vécu dans un contexte où il avait à parler une autre langue. Je ne connais pas son pedigree, donc je ne peux pas en être certain. Mais, par expérience, je peux vous dire que de nous placer dans un contexte comme celui-ci, hors de notre zone de confort, ça change notre perception des choses. On développe une tolérance face aux lacunes des autres.

Crédit : WordPress

J’ai moi-même choisi de faire mes études collégiales en anglais afin de parfaire mes connaissances dans la langue de Shakespeare. J’avais certes un accent, mais je faisais des efforts pour apprendre la langue.

Je n’ai cependant jamais été aussi insulté que lorsqu’on a critiqué mes efforts. À la fin d’une présentation orale, nous recevions du feedback de façon anonyme et je m’étais fait dire par un autre élève, mot pour mot, que mon accent l’avait dérangé!

J’aurais accepté une critique sur le contenu de ma présentation, sur ma prestance devant la classe ou même sur mon choix de mots. Mais sur mon accent??

Quand un joueur parle avec un accent, je vois les efforts qu’il déploie bien avant l’accent. Je comprends le chemin parcouru et j’espère simplement qu’il reçoit un encadrement approprié de son équipe, comme j’ai moi-même eu droit – parce que, outre ce commentaire désobligeant, je n’ai que de bons souvenirs de mon adaptation au cégep.

Les Yankees ont déboursé des millions de dollars afin d’amener Tanaka en sol américain. Croyez-vous qu’ils ne veulent pas tout faire pour le mettre en confiance? Croyez-vous qu’ils ont des interprètes pour le simple plaisir d’allonger leur masse salariale?

Oui, son commentaire m’a mis dans un état pas possible ce matin. Je considère que c’est avec des gens comme lui que l’évolution humaine en prend pour son rhume. Je ne crois pas que ses commentaires doivent être tolérés d’aucune façon.

Jerry Remy s’est peut-être excusé, mais sa mentalité n’a pas changé pour autant.

Default image
Passion MLB
Alleyop360Attitude Football