Ichiro, monsieur Records

Dans les années suivant la grève de 1994, le baseball majeur a ouvert ses portes aux joueurs vedettes du Japon. Le lanceur droitier Hideo Nomo a été le premier joueur des ligues majeures nippones à traverser le Pacifique. Il fut suivi par d’autres lanceurs, comme Mac Suzuki, Hideki Irabu et Tomo Ohka, pour ne nommer que ceux-là.

Il fallut patienter jusqu’en 2001 pour voir le premier joueur de position japonais faire son entrée dans les majeures.

Le voltigeur Ichiro Suzuki a disputé neuf saisons avec l’équipe de Orix Blue Wave. Il remporta sept championnats des frappeurs consécutifs et trois trophées remis au joueur le plus utile.

Publicité

Après la saison 2000, le Blue Wave, sachant qu’ils ne pouvaient se permettre de lui accorder un nouveau contrat, a décidé de vendre Ichiro au baseball majeur américain. Les Mariners de Seattle ont remporté la mise, en offrant plus de 13 millions de dollars à la formation japonaise.

Ichiro ne perd pas de temps

Dès sa première saison, Ichiro s’attaqua au record de coups sûrs en une saison (257), détenu par George Sisler depuis 1920. Il termina la saison avec 242 coups sûrs (un record pour un joueur recrue), ce qui lui a valu d’être élu recrue de l’année et joueur le plus utile à son équipe dans la Ligue américaine. Seul Fred Lynn, des Red Sox, avait remporté ces deux honneurs la même saison avant Ichiro.

Les Mariners égalèrent un record vieux de 95 ans pour le nombre de victoires en une saison (116) et remportèrent le titre de la section Ouest de l’américaine. Avec un tel rendement dès la première année, on peut dire que les Mariners ont fait un investissement payant !

Ichiro fracassera le record Sisler en 2004, frappant 262 coups sûrs et affichant une moyenne au bâton de ,372. De 2001 à 2010, Ichiro frappera plus de 200 coups sûrs par saison, un autre record.

La définition même de la constance

Au-delà des statistiques incroyables, on se souviendra que Ichiro était un joueur qui se présentait à chaque match. Au cours de ses huit premières saisons, il rata un total de 17 matchs. C’est à peine plus de deux matchs par saison. On parle d’un voltigeur et non pas d’un frappeur désigné.

À une époque où plusieurs joueurs se blessent en coupant un oignon ou en jouant au PlayStation, l’exploit de Ichiro est tout simplement incroyable. Son premier séjour sur la liste des blessés survint au début de la saison 2009, alors qu’il souffrait d’un ulcère hémorragique. On peut lui pardonner !

Il remporta aussi 10 gants dorés consécutifs. Le joueur de troisième-but Brooks Robinson, des Orioles, détient le record à ce chapitre, avec 16.

En 2011, Ichiro éprouva quelques difficultés, comme en fait foi sa moyenne de ,272, la première fois en carrière que sa moyenne passait sous la barrière de ,300.

Publicité

La saison suivante, Ichiro approcha la direction des Mariners pour demander une transaction. Il se sentait coupable de prendre la place d’un jeune joueur au sein d’une équipe en reconstruction. Les Mariners l’échangèrent aux Yankees de New York en retour de deux joueurs des ligues mineures.

Il disputa deux saisons dans l’uniforme des Yankees, avant de prendre la direction de Miami.

C’est avec les Marlins que Ichiro a atteint le plateau mythique des 3 000 coups sûrs en carrière, devenant le 30e membre de ce club sélect. Il est le deuxième joueur, après Paul Molitor, à frapper un triple pour son 3 000e coup sûr.

https://youtu.be/QpLhHrqFYiw

Quelques records détenus par Ichiro

Plus de coups sûrs en une saison : 262 (2004)

Plus de simples en une saison : 225 (2004)

Plus de saisons de plus de 200 coups sûrs consécutives : 10 (2001-2010)

Plus de séquences d’au moins 20 matchs consécutifs avec au moins un coup sûr : 7 (égalité avec Ty Cobb)

Seul circuit à l’intérieur du terrain lors d’un match des Étoiles : 2007 à San Francisco

Répartition des 3 000 coups sûrs de Ichiro
Répartition des 3 000 coups sûrs de Ichiro
Image par défaut
Sébastien Duperron
Publications: 81